Our Blog

Le moulin d’Opio organise une formation sur la taille de l’olivier …..Acte 1

Monsieur,
Je souscris à votre amicale initiative d’organiser une journée de formation consacrée à une démonstration de taille de l’olivier –
Engagé personnellement dans l’association nationale  SEQUOIA qui a vocation à regrouper des arboristes grimpeurs confirmés, je vous félicite pour votre démarche.
Actuellement, nous interrogeons les municipalités situées dans le bassin Grassois pour connaitre la généalogie des naufrages arboricoles et leurs justifications infondées.

Il est difficile de dénombrer les massacres sans la mise en place d’un outil d’évaluation –

Il est possible d’envisager que 70% à 80% des arbres à vocation ornementale sont inutilement dépouillés de leur ramification, de leur surface photosynthétique et de leur enfourchement. La plupart de ces arbres sont transformés en poteau polymorphe – Parmi eux, on retrouve des oliviers mais aussi des quercus, des fraxinus, des populus, des malus …. Le délire arboricole destructeur affiche le mépris et l’ignorance de son auteur – Les arbres à vocation fruitière n’échappent pas à ce tropisme foliaire destructeur.

Nous pensons que l’ignorance du gestionnaire et l’incompétence tragique de l’opérateur représentent les vecteurs principaux du naufrage arboricole sur l’intégralité du département. Nous considérons que cette situation incarne une « hécatombe » et une « dégradation funeste du patrimoine arboré ».
Un radeau d’ignorance flotte sur un océan d’idées reçues et de vulgates incohérentes : « il faut qu’un oiseau traverse un olivier, tailler un arbre accélère son potentiel de développement, créer un puit de lumière agit favorablement sur sa croissance, rabattre un arbre le rend moins dangereux, tailler un arbre avec régularité favorise la charge de fructification… »
Tout ceci explique le naufrage arboricole rendu visible sur toutes les places de village du département et dans les propriétés privées.
La réalité observée et constatée fait mentir la connaissance biologique et les règles qui gouvernent le développement ontogénique de l’arbre.
Lorsque l’incompétence rencontre l’ignorance, le désert avance.

Aujourd’hui, il n’est plus possible de plaider l’ignorance lorsque des arbres provoquent des dommages irréversibles et parfois mortels.

Il est profitable pour tout le monde d’attirer l’attention sur ce sujet qui mérite une attitude intellectuelle destinée à neutraliser les connaissances aléatoires et les comportements professionnels immatures pratiqués par un très grand nombre d’opérateurs.

Encore une fois, je vous félicite et vous encourage vivement à promouvoir les règles complexes qui gouvernent le système hydraulique de l’arbre et les attitudes naturalistes qui privilégient la connaissance entomologique comme solution durable et écologique.

Je vous confirme ma présence pour le 20 avril et restant dans l’attente du plaisir de faire votre connaissance,
Avec mes salutations arboriphiles,

Pierre Lacarrère (Secrétaire Général de SEQUOIA)

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *